Intéressant

Thornback SS-418 - Histoire

Thornback SS-418 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

épine dorsale
(SS-418 : dp. 1 570 (surf.), 2 415 (subm.); 1. 311'8"; né. 27'3"; dr. 15'5"; s. 20,25 k (surf.), 8,76 k. (subm.),cpl. 81; a. 10 21" tt., 1 5", 1 40mm., 1 20mm.; cl.Balbo)

Thornback (SS-418) a été posé le 6 avril 1944 par le chantier naval de Portsmouth (N.H.); lancé le 7 juillet 1944, parrainé par Mme Peter K. Fischler, et commandé le 13 octobre 1944, le Comdr. Ernest P. Abrahamson aux commandes.

Thornback s'est détaché de New London, Connecticut, le 20 mars 1945 à destination, via le canal de Panama, pour les îles Hawaï. Elle est arrivée à Pearl Harbor le 25 mai et a conduit la formation dans les eaux hawaïennes avant de se mettre en route le 11 juin pour le Pacifique occidental. Alors qu'elle descendait le chenal de Pearl Harbor, une formation de LCI, descendant du mauvais côté du chenal, força Thornback à se presser dangereusement près du bord extrême du chenal. Dans le processus, le sous-marin a endommagé son dôme sonore, nécessitant des réparations et un retard de deux jours au départ.

Il s'embarqua pour Saipan le 13, mais fut dérouté vers Guam. En route vers les Mariannes, le Thornback a effectué en moyenne quatre plongées d'entraînement par jour, en conjonction avec des problèmes de combat, des exercices et des exercices de surfaçage d'urgence, avant son arrivée à Guam le 25 juin.

En tant que navire de tête d'une meute de loups surnommée « Abe's Abolishers », Thornback a pris la mer le 30 juin, à destination des îles japonaises. À ce stade de la guerre, les forces opérationnelles américaines et britanniques naviguaient à portée de canon des cibles côtières japonaises en toute impunité. La marine marchande et la marine japonaises avaient diminué en taille. Les sous-marins et les avions alliés avaient pris un péage de plus en plus important. Dans les airs, les forces aériennes japonaises autrefois vantées avaient été frappées du ciel. Balayant devant les forces opérationnelles de la 3e flotte, les « Abolishers » ont effectué des balayages de bateaux anti-piquet dans la région de Tokyo Yokohama avant de se rendre sur des terrains de chasse au large de la côte est de Honshu et au sud de Hokkaido.

Une mer agitée, des vents forts et une visibilité généralement médiocre ont prévalu pendant la patrouille de Thornback. Elle a aperçu un navire-hôpital le 5 juillet et l'a laissé passer. Six jours plus tard, un incendie mineur dans la salle des pompes a provoqué un arrêt temporaire de l'usine de climatisation numéro un avant que des réparations rapides ne permettent au navire de continuer comme avant.

Le 15, Thornback a aperçu Sea Poacher ( SS406), et les deux bateaux ont échangé des informations sur leurs zones de chasse. Ils ont également troqué des films, des biens précieux pour remonter le moral à bord des submersibles bondés. Six jours plus tard, Thornback se dirigea vers le nord pour patrouiller au large d'Erimo Seki, une zone qui avait récemment vu une série de raids aéronavals dévastateurs par la Fast Carrier Task Force 38 de l'amiral William F. Halsey. à peu près aussi fréquenté que le désert du Sahara après le travail dessus.

Son évaluation était correcte : seuls des navires marchands épars et de petites embarcations de patrouille étreignaient les côtes arides. Le 26 juillet, à 0320, Thornback a submergé à 8 000 mètres au large de Hei Saki. À 04h00, l'équipement sonore du sous-marin a capté le "ping" projeté par un navire d'escorte japonais fouinant, et il est venu à la profondeur du périscope pour jeter un coup d'œil.

Manœuvrant avec précaution en position, Thornback a tiré un coup de ses tubes d'étambot à 0429 et a bientôt entendu une petite explosion qui a arrêté les vis de l'ennemi. Presque immédiatement, les sous-mariniers ont capté de nouveaux sons – deux autres escortes, « pingant » et se rapprochant agressivement. Après avoir évalué les nouveaux attaquants, Thornback a estimé qu'ils étaient trop petits pour utiliser une torpille. De plus, un hydravion japonais avait commencé à faire le tour de la zone. Une barque avec quelques marins japonais au milieu d'un tas d'épaves a témoigné du fait que le premier navire n'était plus là. Satisfait que leur proie avait été coulée, le sous-marin a nettoyé la zone. L'une des autres escortes a abandonné la poursuite et a récupéré les survivants de sa sœur engloutie. "Tous les navires anti-sous-marins ont fermé la plage", enregistra plus tard le commandant de Thornback, "et semblent s'attaquer aux rochers".

Trois jours plus tard, au périscope, le sous-marin repéra un "camion maritime" de 950 tonnes, similaire au Sanko Maru, à 2 000 mètres, près du littoral. Sans escorte, les Japonais présentèrent une cible tentante pour une attaque au canon, mais, à peine le Thornback Les cisailles périscope et l'arc ont brisé la surface, que la cible a glissé dans le temps brumeux. Pour ne pas se laisser décourager, Thornback a suivi, jouant au chat et à la souris, et a tiré cinq torpilles. plus de torpilles, et a pris le "camion de mer" sous le feu. Malgré une mauvaise visibilité, Thornback s'est rapproché de 300 yards et a marqué de nombreux coups avec les canons de 40 millimètres. La cible, cependant, a pu se rapprocher de la côte et s'est échappée dans le brouillard qui fermé autour d'elle comme un linceul.

Le sous-marin se cachait à la surface au large d'Hokkaido le 31 juillet et s'est à nouveau emmêlé avec certains des nombreux patrouilleurs japonais. Elle a aperçu un bateau de patrouille de 100 pieds à 500 mètres et en train de se rapprocher. Le canon de pont de cinq pouces de Thornback a été entraîné, mais son équipage n'a pas pu garder le viseur sur l'attaquant à travers les télescopes et est passé à un viseur ouvert. Pendant ce temps, le canon de 40 millimètres a ouvert un barrage dévastateur sur l'engin ennemi alors qu'il arrivait régulièrement sur une trajectoire de collision. Ces obus ont continuellement touché le navire d'escorte le long de la ligne de flottaison et dans la timonerie, tuant probablement les occupants sur le pont.

Thornback avait dépassé sa cible une fois à 300 mètres et s'est approché pour une deuxième passe lorsque la salle des torpilles avant a signalé des bruits aigus vers l'avant. Une amplification supplémentaire a montré que le bruit était causé par des balles de mitrailleuses ennemies frappant la coque du sous-marin. Reprenant l'attaque, Thornback est revenu à l'action, avec une visibilité de seulement 300 mètres et diminuant. Son feu de 40 millimètres a continué à mutiler le navire japonais, tirant sur l'un de ses mâts et le laissant boiter vers le rivage à seulement 3 nœuds. Après s'être assuré des postes de combat, Thornback a traversé une nappe de pétrole et a remarqué un mât de l'embarcation de patrouille fortement touchée.

Plus tard le 31, Thornback a rendez-vous avec Sea Poacher au large de Kessennuma et s'est dirigé vers le nord pour récupérer Angler (SS-240) en route vers une mission de bombardement à terre projetée contre Hokkaido. La vue des trois sous-marins croisant à la surface a poussé le commandant de Thornback à écrire : « Par cette journée claire et ensoleillée, les trois navires en colonne parfaite sur une mer plate ont fait une belle image déchirant à 18,5 nœuds. »

À 1402 le 1er août, cette partie des "Abe's Abolishers" _Thornback, Angler et Sea Poacher a touché terre au large de leur cible d'Urakawa, Hokkaido. Ils se balançaient parallèlement à la plage avec des fusils armés et prêts. Douze minutes plus tard, ralentissant à 10 nœuds, Thornback et ses consorts ont ouvert le feu avec des batteries de 5 pouces et 40 millimètres à une distance de 4 200 mètres. Les premiers tours du cinq pouces de Thornback se sont déchaînés, mais l'équipage s'est rapidement retrouvé sur le champ de tir. Tirant à la main après la rupture du piston de tir au pied, les artilleurs de Thornback ont ​​finalement envoyé 100 cartouches d'obus de 5 pouces vers le rivage, endommageant gravement une usine et une centrale électrique. "Le tir a duré 22 minutes et a été d'une valeur inestimable pour tout l'équipage", a écrit le commandant du sous-marin. "L'entraînement était excellent et le moral formidable."

Le Thornback mit les voiles pour Midway après le bombardement d'Urakawa et arriva à l'atoll le 8 août. Sept jours plus tard, le Japon, encerclé par de véritables armadas de navires et d'avions alliés qui pouvaient errer presque à volonté et sans être inquiétés au large de ses côtes et dans son ciel, se rendit.

Thornback est revenu bientôt aux États-Unis, où elle a été désarmée à New London le 6 avril 1946 et a été placée dans la Flotte de Réserve de l'Atlantique. Par la suite amené au chantier naval de Portsmouth, il a été converti et réactivé en tant que Guppy II-A. Le 2 octobre 1953, le sous-marin a été remis en service, le Lt. Comdr. Thomas C. Jones, Jr., commandant et affecté à l'escadron de sous-marins (SubRon) 4.

Secouant dans sa nouvelle configuration, le sous-marin a effectué une "première" pour les sous-marins le 6 novembre 1954, lorsqu'il a plongé dans le fleuve Mississippi à la Nouvelle-Orléans du canal industriel au pied de Canal Street. Avec le SubRon 4, le navire était basé à Key West, en Floride, et visitait les ports des Caraïbes avant d'entrer dans le chantier naval de Charleston (S.C.) en février 1956 pour une révision. À la fin de ce travail, le sous-marin a été déployé en Méditerranée pour une tournée avec la 6e flotte avant de retourner à Key West en mars 1957. Alors qu'avec le SubRon 4, Thornback a participé à des opérations de soutien à la Force de développement opérationnel, à la Fleet Sonar School, et l'unité d'entraînement de la flotte à Guantanamo Bay, à Cuba.

Le 2 juin 1958, le Thornback quitta les Caraïbes, à destination de Londonderry, en Irlande du Nord, et des opérations avec l'école anti-sous-marine conjointe Royal Navy-Royal Air Force. Alors qu'il était ainsi engagé, le sous-marin a endommagé son hélice bâbord à Derry et est devenu le premier sous-marin américain à être amarré à Faslane par la Royal Navy. Thornback est revenu à la 6e flotte et à son deuxième déploiement méditerranéen qui a duré du 2 juillet au 24 septembre 1958.

Pour le reste de la carrière active du navire, il était basé à Charleston, menant des déploiements dans l'Atlantique Nord, la Méditerranée et les Caraïbes et opérant dans une capacité de soutien alors que de nouveaux types de sous-marins rejoignaient la flotte. Placé dans un statut d'équipage réduit le 14 avril 1971, le navire a été remis à la marine turque le 1er juillet 1971 et rebaptisé Uluc Ali Reis (S-338). Désarmé de la marine des États-Unis à la même date, il a ensuite été rayé de la liste de la marine le 1er août 1973.

Thornback a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Tony Inzerillo a effectué une mission de combat à bord du USS Thornback pendant la Seconde Guerre mondiale

Fraîchement sorti du camp d'entraînement, Tony Inzerillo, 18 ans, de Chicago, est monté à bord du sous-marin USS Thornback en tant que mécanicien à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Lui et le sous-marin sur lequel il a servi ont effectué une mission de combat quelques semaines avant la fin de la guerre. Photo fournie

Tony Inzerillo de la subdivision Seminole Lakes, au sud de Punta Gorda, en Floride, a failli rater la Seconde Guerre mondiale. Lui et le reste de l'équipage du sous-marin USS Thornback, SS-418, ont effectué une croisière de combat au large des côtes du Japon continental un mois avant que les Japonais ne se rendent sans condition, mettant fin à la Seconde Guerre mondiale.

L'USs Thornback, SS-418, est mis en service à Portsmouth, N.H. le 13 octobre 1944. Photo fournie

Comme des milliers d'autres diplômés du secondaire de 18 ans, il a rejoint la Marine, est allé au camp d'entraînement, à l'école de moteur diesel à l'Université du Minnesota et de là à la salle des machines du sous-marin de classe TENCH construit à la fin de la guerre. à Portsmouth, New Hampshire

“Mon travail principal lorsque nous étions sur le point de plonger était de fermer une vanne de 36 pouces entre les salles des machines avant et arrière. Si cette vanne n'était pas fermée et que nous laissions les moteurs allumés, elle aspirerait tout l'air du sous-marin », a expliqué l'ancien marin de 85 ans.

Le Thornback était le sous-marin de tête d'une meute de trois sous-marins qui ont pris la mer depuis Guam le 30 juin 1945 à la recherche de proies au large des îles japonaises. Le Thornback, le Sea Poacher (SS-406) et le Angler (SS-240) faisaient partie de la 3e flotte de l'Amiral “Bull” Halsey’s qui s'abattait sur le Japon pour le tuer. Le trio se dirigeait vers une zone au large d'Erimo Seki.

Ce petit agenda donne des détails sur la première et unique croisière de combat que le Thornback a effectuée dans les eaux au large du Japon avec la 3e flotte de l'Amiral “Bull” Halsey’s. Photo du soleil par Don Moore

Un petit agenda couvert de noir qu'Inzerillo portait dans sa poche en mer raconte une partie de son histoire de guerre :

* Lundi 24 juillet 1945 à quatre milles des côtes de Konsuhiu. Submergés, deux navires ennemis se dirigeaient vers nous.

* J'ai eu l'un des deux vaisseaux hier. Impossible d'obtenir l'autre qui s'est échappé.

Un journal de la Marine reprend l'histoire à partir de là :

“À 4 heures du matin, le matériel sonore du sous-marin a capté le ‘ping’ projeté par un navire d'escorte japonais fouinant. Elle (Thornback) est venue à la profondeur du périscope pour jeter un coup d'œil. Manœuvrant prudemment en position, Thornback a tiré un coup de ses tubes d'étambot à 4 h 29 et a entendu une petite explosion.

“Presque immédiatement, le sous-marin a capté de nouveaux sons–deux autres escortes se rapprochant agressivement. Après avoir évalué les nouveaux attaquants, Thornback a estimé qu'ils étaient trop petits pour utiliser une torpille et est parti », note le rapport.

Il s'agit de l'équipage du Thornback pris sur la plage d'Honolulu pendant la Seconde Guerre mondiale.

“Trois jours plus tard, le sous-marin repère un navire de transport sans escorte de 950 tonnes à 2 000 mètres près des côtes. À peine la proue du sous-marin a-t-elle brisé la surface que la cible a glissé dans le temps brumeux, note le journal de la marine. Pour ne pas être découragé, Thornback a tiré une propagation de cinq torpilles sur le transport. Tout raté.

Le sous-marin s'est fermé à moins de 300 mètres du transport et a marqué de nombreux coups avec ses canons de 40 millimètres. La cible a pu se rapprocher de la côte et s'est échappée dans le brouillard qui s'est refermé autour d'elle comme un linceul.”

"Le dernier jour de la croisière de combat dans la région, le Thornback, avec le Angler et le Sea Poacher, ont bombardé en surface la ville industrielle d'Urakawa, le long de la rive sud de l'île d'Hokkaido", a rappelé Inzerillo. « Le bombardement avec les trois canons principaux de 5 pouces sous-marins a duré 1 heure et demie. Nous étions à environ 1 1/2 miles de la plage. Quand nous avions fini de tirer sur la côte ennemie, nous avions mis le feu à plusieurs usines et gravement endommagé une centrale électrique. Nous avons également démoli une locomotive.”

Inzerillo est photographié à l'avant gauche dans un bar avec ses copains à Portsmouth, N.H. avant qu'il ne parte pour le Pacific Theatre pendant la Seconde Guerre mondiale. Photo fournie

Après l'attaque sous-marine de la ville balnéaire le long de la côte japonaise, le Thornback retourna à l'île Midway. C'était exactement deux semaines jour pour jour avant le V-J Day (Victory Over Japan, 2 septembre 1945).

« Nous étions de retour à Midway avec le Thornback lorsque nous avons entendu à la radio que nous avions largué une bombe atomique sur les Japonais », a-t-il déclaré. « Nous faisions une pause de deux semaines avant notre deuxième patrouille de combat dans les eaux ennemies. Cela ne s'est jamais produit après l'annonce de la bombe.

« Le Thornback et son équipage sont retournés aux États-Unis. Nous nous sommes arrêtés à New York pendant quelques jours avant de retourner à Portsmouth, N.H. Je me souviens avoir navigué sur la rivière Hudson avec tous nos drapeaux flottants et la plupart de l'équipage sur le pont », se souvient-il 65 ans plus tard.

Engine-man 3rd Class Tony Inzerillo a été démobilisé de la Marine le 17 décembre 1945. C'était juste à temps pour rentrer à Chicago pour Noël et une réunion avec sa fille d'un mois, Jane, il n'avait jamais posé les yeux sur .

Lui et sa femme, Rosa, se sont mariés à Norwich, Connecticut, avant de partir outre-mer. Ils ont trois enfants : Jane, Anthony et Michael. Ils ont également huit petits-enfants et neuf arrière-petits-enfants.

Finalement, Inzerillo est allé travailler pour Echo Products, fabricant d'articles ménagers, en tant qu'opérateur de chariot élévateur. Il a pris sa retraite 40 ans plus tard en tant que vice-président des ventes. Lui et Rosa ont déménagé dans la subdivision de Seminole Lake en 1987 d'une banlieue de Chicago.


Thornback SS-418 - Histoire


JCC Uluçalireis amarré au musée Rahmi M. Koç, 2007

Classer: Tanche Sous-marin
Lancé : 7 juillet 1944
À: Chantier naval de Portsmouth, Portsmouth, New Hampshire
Commandé (USN) : 13 octobre 1944
Déclassé (USN) : 20 juillet 1946
Modifié: 1953 (Guppy IIA) à Charleston, Caroline du Sud
Commandé (USN) : 2 octobre 1953 (sous le nom de Guppy IIA)
Déclassé (USN) : 2 juillet 1971 (transféré en Turquie)
Commandé (Marine turque): 2 juillet 1971
Déclassé (Marine turque) : 31 juillet 2000 (transféré au musée Rahmi M. Koç)

Longueur:(original) 311 pieds, 8 pouces (Guppy IIA) 306 pieds, 6 pouces
Rayonner: 27 pieds, 4 pouces
Brouillon: 16 pieds, 5 pouces
Déplacement normal : 1 850 tonnes
Armement: Dix tubes lance-torpilles de 21 pouces

Adresse:
Musée Rahmi M. Koç
Hasköy Cad. Non : 27
Hasköy 34445
Istanbul, Turquie
Tél. : +90 212 369 6600
Télécopieur : +90 212 369 6606
E-mail : [e-mail protected]
http://www.rmk-museum.org.tr/
Latitude : 41.0415057744, Longitude : 28.9477371711
Google Maps, Microsoft Bing, Yahoo Maps, Mapquest

USS épine dorsale (SS-418) a servi au cours des derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, coulant un navire de guerre japonais et endommageant un autre, avant de retourner aux États-Unis et d'être placé dans la flotte de réserve. En 1953, il a été converti à la dernière spécification de classe Guppy IIA et est rentré en service en 1953 avec des affectations dans l'Atlantique, la Méditerranée et les Caraïbes.

USS épine dorsale a été transféré à la marine turque le 2 juillet 1971, et a été immédiatement rebaptisé TCG Uluçalireis avec le numéro de fanion S-338. Elle a ensuite rendu trente ans de précieux services à la République de Turquie avant d'être finalement transférée aux soins du musée Rahmi M Koç en 2001. Au cours de son service dans la marine turque, le TCG Uluçalireis a reçu de nombreuses récompenses pour service méritoire, et a participé à de nombreux OTAN et opérations nationales en Méditerranée, en mer Égée, à Marmara et en mer Noire.


Service d'après-guerre

épine dorsale est revenu bientôt aux États-Unis, où elle a été désarmée à New London le 6 avril 1946 et a été placée dans la Flotte de Réserve de l'Atlantique. Par la suite amené au chantier naval de Portsmouth, il a été converti et réactivé dans le cadre du Greater Underwater Propulsive Power Program (GUPPY). Le 2 octobre 1953, le sous-marin a été remis en service, le capitaine de corvette Thomas C. Jones, Jr., aux commandes, et affecté à l'escadron de sous-marins (SubRon) 4.

Secouant dans sa nouvelle configuration, le sous-marin a effectué une "première" pour les sous-marins le 6 novembre 1954, lorsqu'il a plongé dans le fleuve Mississippi à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, du canal industriel au pied de Canal Street. Avec le SubRon 4, le navire était basé à Key West, en Floride, et visitait les ports de la mer des Caraïbes avant d'entrer dans le chantier naval de Charleston en février 1956 pour une révision. À la fin de ce travail, le sous-marin a été déployé en mer Méditerranée pour une tournée avec la sixième flotte avant de retourner à Key West en mars 1957. Alors qu'il était avec SubRon 4, épine dorsale participé à des opérations de soutien à la Force de développement opérationnel, à la Fleet Sonar School et à la Fleet Training Unit à Guantanamo Bay, à Cuba.

Le 2 juin 1958, épine dorsale a quitté les Caraïbes, à destination du port de Londonderry, en Irlande du Nord, et des opérations avec l'école anti-sous-marine conjointe Royal Navy-Royal Air Force. Alors qu'il était ainsi engagé, le sous-marin a endommagé son hélice bâbord au port de Londonderry et est devenu le premier sous-marin américain à être amarré à Faslane par la Royal Navy. épine dorsale est retourné à la sixième flotte et son deuxième déploiement méditerranéen qui a duré du 2 juillet au 24 septembre 1958.

Pour le reste de la carrière active du navire, il était basé à Charleston, en Caroline du Sud, menant des déploiements dans l'Atlantique Nord, la mer Méditerranée et la mer des Caraïbes et opérant dans une capacité de soutien alors que de nouveaux types de sous-marins rejoignaient la flotte.

épine dorsale a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Classer: Tanche Sous-marin
Lancé : 7 juillet 1944
À: Chantier naval de Portsmouth, Portsmouth, New Hampshire
Commandé (USN) : 13 octobre 1944
Déclassé (USN) : 20 juillet 1946
Modifié: 1953 (Guppy IIA) à Charleston, Caroline du Sud
Commandé (USN) : 2 octobre 1953 (sous le nom de Guppy IIA)
Déclassé (USN) : 2 juillet 1971 (transféré en Turquie)
Commandé (Marine turque): 2 juillet 1971
Déclassé (Marine turque) : 31 juillet 2000 (transféré au musée Rahmi M. Koç)

Longueur:(original) 311 pieds, 8 pouces (Guppy IIA) 306 pieds, 6 pouces
Rayonner: 27 pieds, 4 pouces
Brouillon: 16 pieds, 5 pouces
Déplacement normal : 1 850 tonnes
Armement: Dix tubes lance-torpilles de 21 pouces

Adresse:
Musée Rahmi M. Koç
Haskoy Cad. Non : 27
Haskoy 34445
Istanbul, Turquie
Tél. : +90 212 369 6600
Télécopieur : +90 212 369 6606
Courriel : [email protected]
http://www.rmk-museum.org.tr/
Latitude : 41.0415057744, Longitude : 28.9477371711
Google Maps, Microsoft Bing, Yahoo Maps, Mapquest

USS épine dorsale (SS-418) a servi au cours des derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, coulant un navire de guerre japonais et endommageant un autre, avant de retourner aux États-Unis et d'être placé dans la flotte de réserve. En 1953, il a été converti à la dernière spécification de classe Guppy IIA et est rentré en service en 1953 avec des affectations dans l'Atlantique, la Méditerranée et les Caraïbes.

USS épine dorsale a été transféré à la marine turque le 2 juillet 1971, et a été immédiatement rebaptisé TCG Uluçaireis avec le numéro de fanion S-338. Elle a ensuite rendu trente ans de précieux services à la République de Turquie avant d'être finalement transférée aux soins du musée Rahmi M Koç en 2001. Au cours de son service dans la marine turque, le TCG Uluçalireis a reçu de nombreuses récompenses pour services méritoires, et a participé à de nombreux OTAN et opérations nationales en Méditerranée, en mer Égée, à Marmara et en mer Noire.


Références [ modifier | modifier la source]

  1. ↑ 1.01.11.21.31.41.51.61.7 Friedman, Norman (1995). Les sous-marins américains jusqu'en 1945 : une histoire de conception illustrée. Annapolis, Maryland : United States Naval Institute. pp.𧈝-304. ISBNف-55750-263-3.  
  2. 2.02.12.22.32.42.52.6 Bauer, K. Jack; Roberts, Stephen S. (1991). Registre des navires de la marine américaine, 1775-1990 : combattants majeurs. Westport, Connecticut : Greenwood Press. pp.𧈘-282. ISBNـ-313-26202-0.  
  3. 3.03.13.23.33.4 Bauer, K. Jack; Roberts, Stephen S. (1991). Registre des navires de la marine américaine, 1775-1990 : principaux combattants. Westport, Connecticut : Greenwood Press. pp.𧈓-282. ISBN𧓒-0-313-26202-9.  
  4. Sous-marins américains jusqu'en 1945 p. 261-263
  5. ↑ 5.05.15.2Sous-marins américains jusqu'en 1945 p. 305-311
  6. ↑ 6.06.16.26.36.46.5Sous-marins américains jusqu'en 1945 p. 305-311
  7. ↑ 7.07.17.27.37.47.57.6 Friedman, Norman (1994). Sous-marins américains depuis 1945 : une histoire de conception illustrée. Annapolis, Maryland : United States Naval Institute. pp.㺋–43. ISBNف-55750-260-9.  
  8. ↑ 8.08.18.28.3Sous-marins américains depuis 1945 p. 242

Cet article incorpore du texte du domaine public Dictionnaire des navires de combat de la marine américaine. L'entrée peut être trouvée ici.


Service d'après-guerre et déclassement

Une fois de retour aux États-Unis, le Thornback a été désarmé à New London, Connecticut le 6 avril 1946 et placé dans la flotte de réserve de l'Atlantique. Dans le cadre du GUPPY, ou Greater Underwater Propulsive Power Program, Thornback a été converti et réactivé. En octobre 1953, il a été remis en service et affecté à l'escadron de sous-marins 4 avec le capitaine de corvette Thomas C. Jones, Jr., aux commandes. Pendant son temps avec l'escadron de sous-marins 4, Thornback a participé à des opérations qui ont soutenu la force de développement opérationnel, l'école de sonar de la flotte et l'unité d'entraînement de la flotte située à Guantanamo Bay, à Cuba.

En 1958, Thornback a navigué pour le port de Londonderry, en Irlande du Nord, afin d'effectuer des opérations avec l'école anti-sous-marine conjointe Royal Navy-Royal Air Force. Au cours de ces exercices, le sous-marin a réussi à endommager son hélice bâbord, devenant ainsi le premier sous-marin américain à être amarré à Faslane par la Royal Navy. Une autre activité consistait à travailler dans une capacité de soutien pour les nouveaux sous-marins rejoignant la sixième flotte.

Après avoir été placé dans un statut d'équipage réduit, le navire a été remis à la marine turque le 1er juillet 1971, où il a été rebaptisé TCG Ulucarireis S 338. Le même jour, il a été désarmé et a ensuite été rayé du registre des navires de la marine le 1er août 1973.


(潜水艦)

6月11日、ソーンバックは最初の哨戒で日本近海に向かった。しかし、真珠湾出航直後に海峡を通過する際、 上陸用歩兵舟艇 (英語版) の一団が海峡で誤った側を航行してきたため、ソーンバックは反対側の端を航行することを強いられ、そのため音響ドームを破損、修理のため出撃は2日遅れることとなった。6月13日に改めて出撃したソーンバックは、当初はサイパン島に向かって航行した。しかしすぐにグアムへ転進する。途中マリアナ諸島で日に4度の潜航訓練および戦闘訓練演習、緊急浮上訓練を行い、6月25日にグアムに到着した。ウルフパック?? Les abolitionnistes d'Abe」の先導艦として、ソーンバックは6月30日に出航、日本本土に向かった。この時点で、アメリカ海軍第38任務部隊(ジョン・S・マケイン・シニア中将)およびイギリス海軍第37任務部隊( サー・バーナード・ローリングス (英語版) 中将)は、日本本土沿岸の目標に対して容易に接近し、艦砲射撃が行えた。日本の民間船および艦艇もその数は減少していた。 3艦隊(ウィリアム・ハルゼー大将)の先導として東京と横浜間でピケット艦に対する哨戒を担当??

ソーンバックの哨戒は荒波と強風および悪視界に悩まされた。7月5日未明には点灯航行中の病院船を観測し [1] 、その6日後にポンプ室で小火災が発生、第1換気装置が一時停止したが、すばやい修理によって哨戒は継続された。7月15日、ソーンバックはシーポーチャー (USS Sea Poacher, SS-406) と合流する。2隻はそれぞれの哨戒海域の情報を交換した。また、士気を高めるための貴重な品である映画フィルムも交換した。6日後、ソーンバックは北へ移動し襟裳岬沖38任務部隊による空襲が行われたばかりで、アブラムソン艦長は「サハラ砂漠を旅行しているかのようだ」と思った。ソーンバックは南に下った。

3日後、ソーンバックは潜望鏡で950トンのSanko Maru クラスの海上トラックを発見。海岸から1,800メートル離れた場所で浮上し、折りからの深い霧の中でソーンバックは海上トラックに向けて魚雷を5本発射。しかし、魚雷は命中しなかった。ソーンバックは2度目の雷撃で魚雷を3本発射したが、効果はなかった。ソーンバックは海上トラックまで270メートルに接近し、40ミリ機関砲を??

7月31日、ソーンバックは北海道近海を去ったあと、何隻かの日本の哨戒艇を発見した。ソーンバックは30メートルクラスの哨戒艇を目標に、5インチ砲が火を噴いた。相手40ミリ機関砲を浴びせた。砲弾は喫水線に沿って命中し、相手の艦長は艦橋で戦死したであろうと推定270メートルまで接近し、再び40 3ノットの速力で海岸に向かってノロノロと航行しているだけだった。ソーンバックは他の哨戒艇のマストや油膜の間を通り抜けた。この戦闘で、ソーンバックは第42号駆潜艇に打撃を与えた [2] (USS Sea Poacher, SS-406) と会合。しばらくして、王子製紙苫小牧工場に対する艦砲射撃を終えたアングラー (USS Angler, SS-240) も合流。3隻の潜水艦が体形を整えて水上航行するさまは、アブラムソン艦長をして「この良い晴天の下、3隻の潜水艦が18ノットで平穏な海上を航行する姿は、とても美しい??

編集

ソーンバックは直ちに帰国し、1946年4月6日にニューロンドンで退役、大西洋予備役艦隊で保管される。その後、ポーツマス海軍造船所で GUPPY 改修が行われた。1953年10月2日にソーンC・ジョーンズ・ジュニア少佐の指揮下再就役し、第4潜水戦隊 (SubRon 4)


Thornback SS-418 - Histoire

Un programme similaire pour la Royal Navy impliquait des modifications à 24 sous-marins britanniques de classe T et de classe A d'après-guerre et d'après-guerre, dotés de coques profilées, de tours de contrôle à voile et d'une performance sous-marine accrue au cours de 1948-1960.

Les prototypes GUPPY, Odax et Pomodon (tous deux des bateaux Tench construits à Portsmouth), sont apparus en 1947. Extérieurement, ils présentaient une rationalisation améliorée des structures de pont et de cisaillement, ainsi que des supports de périscope et de mât radar. Pour réduire la traînée hydrodynamique, l'un des périscopes a été supprimé. Aucun tuba n'a été installé, en raison des difficultés d'adaptation du tuba au bateau de la flotte. Les canons de pont et leurs conteneurs associés ont été retirés. Une antenne radar SV a été ajoutée au sommet de la voile, créant un renflement latéral distinctif. Tous les cabestans, taquets et supports de poteaux de rail ont été repensés afin qu'ils puissent être rétractés ou retirés lorsqu'ils sont gréés pour la plongée. Plus particulièrement, l'"arc de bateau de flotte" en forme de V pointu a été remplacé par un "arc Guppy" arrondi distinctif qui a amélioré les performances en plongée.

Ces modifications ont changé non seulement l'apparence des bateaux, mais aussi leur terminologie : après une conversion GUPPY, la structure carénée autour de la tourelle et des supports de mât du bateau a été appelée la "voile".

À l'intérieur, les bateaux ont subi un réaménagement considérable pour accueillir des puits de batterie plus grands et des batteries d'une puissance électrique considérablement accrue. Les batteries étaient d'un nouveau design. Par rapport à la batterie Sargo d'origine, la batterie Guppy utilisait un plus grand nombre de plaques plus minces qui généreraient un courant plus élevé pendant plus longtemps. Cependant, ces batteries avaient une durée de vie plus courte, 18 mois par rapport aux cinq ans de la batterie Sargo, et prenaient plus de temps à charger. Ils nécessitaient également une ventilation pour éliminer l'hydrogène gazeux et de l'eau de refroidissement aux bornes de la batterie et aux barres de terminaison. Quatre batteries de 126 cellules ont été installées dans des puits de batteries agrandis qui ont remplacé les anciens espaces de stockage, de munitions et de réfrigération. Ces quatre batteries pourraient être connectées en série ou en parallèle, fournissant une large gamme de tensions et de courants, et donc une large gamme de vitesses.

Dans la salle de manœuvre, deux ou quatre des moteurs à grande vitesse et réducteurs antérieurs ont été remplacés par des moteurs à vitesse lente. Tous les tableaux de distribution à façade ouverte ont été remplacés par des armoires fermées à l'épreuve des éclaboussures. L'éclairage et d'autres charges électriques "d'hôtel" ont été convertis pour utiliser un courant alternatif de 120 volts 60 hertz, et l'électronique du navire pour utiliser 120 volts 400 hertz CA. Un nouveau système de climatisation d'une capacité considérablement accrue a également été installé.

En service, ces bateaux offraient des performances sous-marines grandement améliorées. Pomodon reached 17.8 knots surfaced and 18.2 knots (33.7 km/h) as compared to the previous performance of 20.25 knots surfaced and 8.75 knots (16.20 km/h) submerged, Odax slightly less.

GUPPY I boats

Odax
(Became Rio de Janeiro (S-13)
Brazilian Navy)
Pomodon

GUPPY II boats

Catfish (became ARA Sante Fe (S-21) Argentine Navy)
Clamagore
Cobbler
Cochino
Corporal
Cubera
Diodon
Dogfish (Became Guanabara (S-10) Brazilian Navy)
Greenfish
Halfbeak
Tiru
Trumpetfish
(Became Goiás (S-15)
Brazilian Navy)
Tusk
(Became Hai Pao
(SS-792) Republic of
China Navy) Active in
service
Cutlass
(Became Hai Shih
(SS-791) Republic of
China Navy) Active in
service
Amberjack
(Became Ceará (S-14)
Brazilian Navy)
Odax
Sirago
Pomodon
Remora
Volador
Sea Leopard
(Became Bahia (S-12)
Brazilian Navy)
Épaulard
(Became Rio Grande do
Sul (S-11)
Brazilian Navy)
brochet
Grenadier

BuShips devised the GUPPY IA (SCB 47A) program of 1951 as a cheaper alternative to the GUPPY II conversion. While the GUPPY IA conversion included most features of the GUPPY II, it omitted the four-cell battery configuration and extensive internal rearrangement associated with it. Instead, the GUPPY IA retained the original battery wells, fitted with more powerful Sargo II batteries. These batteries featured electrolyte agitation, battery cooling, and open tank ventilation. They also had a longer life than the Guppy batteries, though shorter than the original Sargo battery. The sonar room was relocated from the forward torpedo room to a space under the galley. Compared to the GUPPY II, the GUPPY IA offered lower cost, better habitability, and easier maintenance at the expense of underwater performance.

GUPPY IA boats

Becuna
nageoires noires
Caiman
Blenny
Chivo
(became ARA Santiago del
Estero SS-22
Argentine Navy)
Hachoir
Atule
Sea Poacher
Sea Robin
Tanche

GUPPY IIA program

The GUPPY IA program was succeeded by the nearly identical GUPPY IIA program (SCB 47C), implemented from 1952 to 1954. The GUPPY IIA, however, further alleviated the cramped internal conditions of earlier conversions by removing one forward engine and replacing it with pumps and air conditioning machinery. Some boats had the high-pressure air compressors relocated to the lower level of the forward engine room. The freezer and refrigerator units were moved to the space under the galley, and the sonar room was relocated to the forward end of the pump room. Sargo II batteries were installed in the existing battery wells.
USS Thornback (SS-418) after
GUPPY IIA modernization
Externally, the GUPPY IIA differed from the GUPPY II and IA by having only three diesel exhaust outlets, whereas the earlier conversions had four.

GUPPY IIA boats

Entemedor
Diodon
Hardhead
Jallao
Menhaden
Picuda
Bang
Pomfret
Razorback
Ronquil
Sea Fox
Threadfin
Stickleback
épine dorsale
Tirante
Trutta
Quillback

GUPPY IB was an informal designation for a limited upgrade and modernization given to four boats for transfer to foreign navies. These boats had snorkels and were generally similar to the GUPPY IA, except that they were not equipped with the modern sonar, fire control systems, or ESM. The two Italian boats were of the thin-skinned Gato class.
GUPPY IB boats

Barb (became ITNS Enrico Tazzoli (S-511) Marina Militare)
Dace (became ITNS Leonardo da Vinci (S-510) Marina Militare)
Hawkbill (became HNLMS Zeeleeuw (S-803) Royal Netherlands Navy)
Icefish (became HNLMS Walrus (S-802) Royal Netherlands Navy)

The GUPPY III conversion was part of the Fleet Rehabilitation and Modernization (FRAM) program. All 24 GUPPY II boats were originally slated to receive the GUPPY III upgrade, but budgetary constraints limited the program to a total of nine boats. Despite their extensive modifications and upgrades, the GUPPY III boats served only slightly longer than the rest of the GUPPY fleet.


roby01 on July 03, 2013:

Nice lens. I would also report another submarine which I visited several years ago. This is the Russian submarine U480 Foxtrot docked in the port of Zeebrugge, Belgium. I understand it is still open. Thanks for the interesting lens like the other involving the "floating museum".

MacPharlain (author) on May 30, 2013:

@anonymous: Thanks! I just added the USS Drum to the list.

anonymous on May 27, 2013:

We Just Toured The USS Drum ToDay In Mobile, Alabama. It Is In The Same ParK As The USS Alabama.

Pat Goltz on May 01, 2013:

My love affair with subs started when I read 20,000 Leagues Under the Sea sometime while I was in high school, if I recall correctly. I read the book 10 times. I only read one other book that many times. I would have liked to be aboard the Nautilus for awhile because it had a pipe organ. :) Since that time, I have always been fascinated by subs. One of my favorite movies ever, and one of the few I remember much about, was The Hunt for Red October. At the time, I had learned a fair amount of Russian, and was interested in thinking about ways to defeat the Soviet Union, and that also played into my liking the movie. In addition to the story itself, a selling point with me was one of the actors. I also read the novel. It is rare for me to do both.

anonymous on April 20, 2013:

There is a WWII sub at battleship cove in New Bedford MA. It is part of the same exhibit that has the USS Massachusetts.

MacPharlain (author) on February 01, 2013:

@anonymous: Thanks, added USS Clamagore to the list.

MacPharlain (author) on February 01, 2013:

@anonymous: Thanks, added USS Blueback to the roster.

anonymous on January 20, 2013:

You can tour the USS Clamagore (SS-343) at Patriot&aposs Point in Mount Pleasant, SC across the river from historic Charleston, SC. While you&aposre there, you can also tour the USS Yorktown (CV-10) a WW II aircraft carrier, and the USS Laffey (DD-724) a destroyer which both supported the Normandy D-Day landings, and later served in the Pacific theater.

anonymous on December 25, 2012:

As a Jr High student in the late 60&aposs/early 70&aposs we took a school tour to Philadelphia and toured a Submarine at or near Penn&aposs landing. I recently toured the U-505 in Chicago which seemed to be much more spacious and asked the guide. He asked what class that sub would have been so I tried to look it up. Clearly it was not the Bacuna, which is there now so I am wondering what happened to the sub i would have toured and what class it was. Any help appreciated.

anonymous on November 13, 2012:

Missing the SS-581, USS Blueback, in Portland, OR.

MacPharlain (author) on August 31, 2012:

@anonymous: Thanks for the info, I&aposve added USS Silversides to the list.

MacPharlain (author) on August 31, 2012:

@anonymous: Um, advanced stealth technology? Thanks for reporting it missing, I&aposve added USS Pampanito to the list.

anonymous on August 30, 2012:

I visited USS Pampanito in San Francisco in 1999. Is there a reason that it is not in this list?

anonymous on May 28, 2012:

The subs today are very roomy compared to the older diesel electric.

Was aboard USS Medregal (SS480) USS Barbaro (SSG 317) USS Tunny (SSG 282)

anonymous on May 13, 2012:

@InfernalCombust: The Nautilus is not a good example of today&aposs submarines. While they are still cramped. They have made them a little more comfortable.

InfernalCombust on April 17, 2012:

I&aposve toured the Nautilus and the Albacore. My dad used to work in a Navy Yard, too, and his job was cleaning out the torpedo tubes. He used to talk about wanting to build a submarine out of a propane tank. I find submarines fascinating and a little scary - don&apost think I&aposm cut out to do a tour on one, but I love learning about them.

anonymous on April 04, 2012:

there&aposs another distinguished WWII sub missing from the list. The USS Silversides in Muskegon Michigan. in GREAT condition and available for groups to spend overnights aboard - http://www.silversidesmuseum.org/

RockyMountain on February 27, 2012:

I toured a USSR foxtot sub about 20 years ago in Seattle or Vancouver, can&apost remember which. I just remember it being very confining and claustrophobic!

SayGuddaycom on January 26, 2012:

I&aposve toured several subs and they are great

MacPharlain (author) on January 14, 2012:

@anonymous: Thanks for the tip, Sara! I&aposve added the Requin to the list.

anonymous on January 14, 2012:

This list is missing the USS Requin (SS-481) in Pittsburgh, PA, which serves as an exhibit to the Carnegie Science Center.

webuser0150 on November 19, 2011:

i fancy a trip with one those boats

Ronald Tucker from Louisville, Kentucky on September 10, 2011:

Not just anyone can serve on a Submarine. you must pass a rigid psychological, and physical test to determine is you are fit and commpatible for such duty.

The close confinements and job duties requires a specal individual. What I have been trying to find is an answer to is the number of Submarines that were in the vicinity of the 2004 tsunami and what nations navy was effected by the devasating natural disaster

anonymous on February 19, 2011:

When I was in Tampa, Florida back in the 80&aposs I toured a submarine.

MacPharlain (author) on February 07, 2011:

@ShamanicShift: Thanks! I&aposd like to tour that one next time I&aposm in Chicago.

ShamanicShift on February 06, 2011:

I toured the U-Boat at the Chicago Museum of Science and Industry -- the story of how it got there is amazing too -- great submarine suggestions and resources here -- blessed by a SquidAngel!

MacPharlain (author) on January 28, 2011:

@anonymous: Thanks for the tip! I&aposve added the Becuna in Philly and U-505 to the list.

anonymous on December 28, 2010:

Great site! There is a sub in Philly PA and U505 in Chicago that are not mentioned.

MacPharlain (author) on December 20, 2010:

@anonymous: Chris, thanks for the info. Is the sub in Folkeston now? U-475 used to be in Folkeston Harbour but the latest info I found was that the sub&aposs been moored in River Medway for several years awaiting a new home. Hope they find one soon.

anonymous on December 20, 2010:

you might like to add the russain submarine in folkstone harbour to that list she is an old alfa class moored next to the ferry terminal and well worth a visit if anyone is interested.

Deb Kingsbury from Flagstaff, Arizona on November 09, 2009:

I&aposm hooked on submarines (and submarine movies). I&aposd love to tour one of these. Thanks for this resource.


Voir la vidéo: USS Thornback SS-418 (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Sutherland

    Au moins deux personnes compréhensives ont été trouvées

  2. Oswald

    Bravo, que de mots nécessaires..., idée géniale

  3. Ruprecht

    À mon avis, vous commettez une erreur. Je suggère d'en discuter. Écrivez-moi dans PM, nous communiquerons.

  4. Damaris

    Et une autre variante est?



Écrire un message